Sommaire
Technologie
Bibliothèque
Ouvrages, France & Monde
Bassins de production
Les Alpes - la Romanche



vallée de la Romanche

 
La Maurienne, en Savoie, et la vallée de la Romanche dans le Dauphiné, ont attiré dès la fin du 19e siècle les industries fondées sur l'énergie électrique.
Contrairement aux Pyrénées et au Massif Central, où la demande venait principalement de la traction ferroviaire électrique, dans les Alpes se sont les industries, électrochimie et électrométallurgie, qui sont à la base du dévellopement de l'hydroélectricité.
 
Dans la vallée de la Romanche, un pionnier a fortement marqué ce développement: Charles-Albert Keller. Il ne fut pas le premier à construire un aménagement sur ce puissant torrent, il s'installa à Livet en 1902 en reprenant une usine arrètée qui produisait du carbure de calcium. Par la suite il en fit "sa vallée".
Cet ingénieur des Arts et Métiers avait conçu des fours électriques, le développement fut rapide :
  • 1900 création d'une société avec Henri Leleux pour la production de carbure de calcium
  • 1901 production d'acier dans un four électrique
  • 1902 installation d'une batterie de fours électriques à Livet
  • 1905 construction de la centrale Livet II
  • 1908 production de fonte synthétique à partir de ferrailles et de charbon
  • 1918 aménagement de la chute des Vernes
  • 1925 et 1927 aménagement des chutes du lac Baton (massif de Belledonne)
  • 1932 chute du lac Mort (Laffrey)
  • 1938 production de 125 GWh, consommés pour moitié dans les fours de Livet, le reste étant fourni à la ville de Grenoble.
Fortement impliqué dans la vie de la vallée, Charles-Albert Keller se voulait également précurseur sur le plan social.
Dans la construction de la centrale des Vernes, il voulut intégrer une dimension esthétique et environnementale inhabituelle dans un bâtiment industriel.
Classée Monument Historique en 1994, cette centrale sera conservée et rénovée en Musée à l'issue du réaménagement hydroélectrique des Gorges de la Romanche.
Réaménagement qui conduira au remplacement de six centrales vétustes par une seule centrale souterraine.
 
La mise en service de la nouvelle centrale, à Gavet, est prévue en 2017. Deux groupes Francis de 47 MW (soit avec 92 MW, 10 de plus que la puissance installée actuelle) fonctionneront sous 260m de chute avec un productible de 560 GWh, soit 155 GWh supplémentaires. Le régime de fonctionnement de la centrale sera "le fil de l'eau".


carte-Romanche1.jpg
schéma des aménagements existants en 2011...

carte-Romanche2.jpg
... et en 2017

les ouvrages du bassin de la Romanche :
 
nom cours
d'eau
années
de mise
en service
barrages centrales productibilité
Péage de Vizille Romanche 1949   46,3 MW
chute: 144m
300 GWh
Jouchy lacs de Laffrey 1907   2 MW
chute: 568m
 
Loula lacs de Laffrey 1901   0,4 MW
chute: 363m
 
Ile Falcon lac Mort 1932      
Pierre-Eybesse II Romanche 1924   2 Francis horiz.
chute: 44m
13,5 MW
81 GWh
Pierre-Eybesse III Romanche 1959   2 Francis horiz.
chute: 44m
les Clavaux Romanche 1905-1912
  rénovée1954
  12,8 MW
2 Fr.horiz. + 1 Fr.vert.
chute: 31m
69 GWh
Riouperoux Romanche 1917  rénov. 1967   25,5 MW
6 Francis horiz.
chute: 69m
145 GWh
les Roberts Romanche 1915  rénov. 1975   12,4 MW
5 Francis horiz.
chute: 41m
80 GWh
les Vernes Romanche 1918  rénov. 1960
  4 MW
2 Francis horiz.
chute: 22m
28 GWh
Livet Romanche 1899-1905
rénovée 1960
  12,8 MW
6 Francis horiz.
dont 2 doubles
chute: 59m
81 GWh
centrales
Baton
Baton II
lac Baton 1925 & 1927    4,8MW chute:1045m   
  0,4 MW
chute: 560m 
 
barrage de
Grand-Maison
Eau d'Olle 1985 Digue enrochements
H: 140m L: 550m
137 hm3
   
centrale du Verney
commune de Vaujany
Eau d'Olle 1909   22,5 MW
chute: 348m
 
centrale de
l'Eau d'Olle
(Grand-Maison)
Eau d'Olle
(barrage deGrand-Maison)
1985   1 800 MW
chute moy.: 900m
3 770 GWh
production brute
barrage du
Verney
Eau d'Olle 1984 Digue en terre
H: 44m L: 430m
15,4 hm3
   
centrale d'Oz 
commune d'Oz
Eau d'Olle
(barrage du Verney)
1985   1 Kaplan 11,6 MW
1 Francis horiz. 0,7 MW
chute maxi : 40m
 27 GWh
barrage du
Chambon
Romanche 1935
 Poids
H: 136m L: 293m
54 hm3
   
St-Guillerme II
(a remplacé Mizoen-Chambon
et
St-Guillerme I)
Romanche
(barrage du Chambon)
1983   116 MW   
2 groupes Fr.vert.
chute: 280m
 208 GWh
la Grave Romanche 1983   5,2 MW
chute: 160m
 
Pont-Escoffier Vénéon 1944   53,1 MW
2 groupes Pelton
chute: 402m
 
St-Christophe-en-Oisans Diable 1985   4,4 MW
1 groupe Pelton
chute: 450m
 

tous ces ouvrages sont situés dans le département de l'Isère, sauf la microcentrale de la Grave (Hautes-Alpes)

Livet-Gavet.jpg
aménagement de Livet-Gavet, construction en cours 
doc.EDF

hydrologie du bassin versant de la Romanche: 1 500 hm3  (cumul moyen annuel)


Date de création : 14/08/2011 . 12:14
Dernière modification : 10/10/2013 . 22:34
Catégorie : Les Alpes
Page lue 3884 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article


Réaction n°1 

par Zyvus le 07/09/2014 . 05:02

La nouvelle centrale à Gavet fonctionnera "au fil de l'eau", selon l'article.
Avec une retenue amont de 180 000 m3, ne peut on pas fonctionner en éclusées, de manière à fournir une électricité à meilleure valeur ajoutée?


Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 38 membres


Connectés :

( personne )
Webmaster - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^