Sommaire
Technologie
Bibliothèque
Ouvrages, France & Monde
Bassins de production
Les barrages - Barrages voûtes

  Barrages-voûtes
En forme d’arc convexe,ces ouvrages s’appuient en grande partie sur les parois latérales rocheuses auxquelles ils transmettent la poussée des eaux retenues. Le rocher de fondation doit alors être assez résistant pour supporter des charges plus concentrées que dans le cas des autres types de barrages. Les barrages-voûtes sont eux aussi plus économiques que les barrages-poids.
Ce type de barrage est utilisé dans les vallées étranglées, pour des largeurs de barrage ne dépassant pas 6 fois la hauteur.
Le barrage-voûte présente également plusieurs variantes :
  • Le barrage-voûte poids, dans lequel la base est plus épaisse, souvent la centrale hydroélectrique y est incorporée. 
  ci-contre: vue en coupe, avec centrale incorporée.

  ci-dessous: vue en coupe, avec centrale intégrée.

voute-poids.jpg
Monteynard.jpg
     
  • Le barrage en voûte épaisse.
  •   ci-dessous: vue en coupe
  • Le barrage en voûte mince,à double courbure
  •   ci-dessous: vue en coupe
vouteepaisse.jpg voute_mince.jpg
La conception d’un barrage voûte nécessite des calculs très élaborés, la voûte peut-être cylindrique, c’est-à-dire à rayon constant, elle peut-être à rayon variable, à angle d’ouverture constant ou variable.

voûte cylindrique voûte à rayon variable
voute_cyl.jpg voute-rayVar.jpg
 
Tous ces types de barrages se rencontrent dans les aménagements hydro-électriques. La réalisation d’un ouvrage peut également associer plusieurs types différents, par exemple : voûte et poids à contreforts, barrage en remblai et barrage-poids, digue et barrage mobile.

Sur un ensemble voisin de 450 unités, on compte actuellement en France près de 300 barrages hydroélectriques. Depuis le début du XXème siècle, le nombre de barrages hydroélectriques mis en service au cours de chaque décennie a d’abord augmenté pour culminer à 65 unités environ dans les années 1950, témoignant du grand effort d’équipement qui a suivi la deuxième guerre mondiale.

 

 

 


 

 

 

L’histoire des grands barrages français du XXe siècle reste marquée par deux personnalités: Albert CAQUOT(1881-1976), éminent théoricien, et André COYNE (1891-1960), praticien inégalé qui signa, de 1930 à 1960, avec son associé Jean BELLIER, une centaine de barrages, parmi les plus importants et les plus originaux, et sut former des disciples renouvelant et prolongeant son oeuvre (fondé en 1947, le bureau d’études Coyne et Bellier a conçu plus de 200 ouvrages à travers le monde).


 


Date de création : 10/08/2008 . 14:57
Dernière modification : 22/11/2011 . 20:52
Catégorie : Les barrages
Page lue 11039 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 65 membres


Connectés :

( personne )
Webmaster - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^