Sommaire
Technologie
Bibliothèque
Ouvrages, France & Monde
Bassins de production
Russie - Présentation


L'hydroélectricité en Russie

Présenter l'hydroélectricité en Russie, c'est risquer d'en donner une vue très incomplète, tellement ce pays est immense.
Après l'éclatement de l'URSS, la Russie qui s'étend sur 9 fuseaux horaires reste, et de loin, le plus grand pays du monde, avec 17 millions de km2 (31 fois la superficie de la France).
C'est une république fédérative dans laquelle le profane se perd facilement, en effet le pays se compose de 21 républiques autonomes, 46 oblasts (régions) et 9 kraïs (territoires), mais pour l'essentiel des décisions le pouvoir reste à Moscou.
Il s'agit là d'une caractéristique qui n'est pas nouvelle, il en était déja ainsi sous le régime tsariste, avec une Russie dont les frontières étaient sensiblement les mêmes qu'aujourd'hui. Le "centralisme démocratique" du régime soviétique avait encore accentué cette centralisation.
 
Au début du XXe siècle, sous le régime tsariste, l'électrification de ce grand pays était peu développée. La production électrique alimentait principalement l'éclairage des deux grandes villes Moscou et St Pétersbourg.
En 1913, la production totale de la Russie était de 1,9 GWh, (thermique + hydraulique).
Production hydroélectrique de la Russie en 2008: 438 000 GWh (5e rang mondial), (France: 63 400 GWh en 2007). Malgré ce bon chiffre, le potentiel hydroélectrique de la Russie n'est exploité qu'à 20% (46,8% en Europe, 21,7% en Sibérie et 3,8% en Extrême-Orient), c'est dire la marge de progression que possède ce pays.
La Révolution de 1917 et la prise du pouvoir par les Soviets allaient marquer le début d'un énorme programme
d'électrification et de développement industriel avec pour corollaire la construction d'importantes centrales hydroélectriques.
Le mot d'ordre de Lénine était: "le communisme c'est le pouvoir des Soviets, plus l'électrification du pays".
 
C'est naturellement sur les grands fleuves de Russie occidentale qu'allaient se construire les premiers grands aménagements.
La toute première centrale de quelque importance fut celle de Volkhov, sur la rivière du même nom, à proximité de St Pétersbourg, construite de 1918 à 1926, sa puissance installée n'était que de 56 MW.
Puis ce fut le célèbre barrage du Dniepr en Ukraine, le Dnieproguès. Les soviets en firent la fierté de l'URSS et l'une des vitrines de la technologie soviétique, en réalité l'ouvrage était de conception américaine, construit avec des moyens mécaniques venus des USA et du matériel en grande partie acheté en Europe de l'ouest et aux USA. Construit de 1927 à 1932, c'était à cette époque, avec 556 MW de puissance installée l'un des plus puissants du monde.
Après cet ouvrage emblématique, c'est l'aménagement de la Volga, premier fleuve d'Europe qui était entrepris et poursuivi durant plusieurs décennies: Ivankovo de 1933 à 1937, Ouglitch de 1936 à 1940, Rybinsk de 1935 à 1941, Gorki de 1948 à 1955, Kouïbychev de 1950 à 1957, Volgograd de 1950 à 1958, Saratov de 1956 à 1967 et Tcheboksary de 1968 à 1982.
Simultanément la rivière Kama, premier affluent de la Volga recevait 3 ouvrages constituant "l'escalier de la Kama": Kama de 1949 à 1954, Votkinsk de 1955 à 1961 et Nizhnekamsk de 1978 à 1985.
On peut citer également le barrage de Tchirkey en 1977 dans la république autonome du Daguestan (Caucase).
 
Après 1950, les Soviets entreprirent le développement industriel de la Sibérie et la construction des aménagements hydroélectriques sur ses grands fleuves: sur le Ienissei, Krasnoyarsk de 1956 à 1972, Sayano-Shushenskaya de 1978 à 1989 et Maïnskaya de 1979 à 1987.
Sur l'Angara émissaire du lac Baïkal et affluent du Ienissei: Irkoutsk, Bratsk de 1954 à 1967, Oust-Ilimsk de 1963 à 1980 et Boguchany de 1980 à ...2012.
Sur l'Amour: Zeya de 1964 à 1985 et Bureya en construction.
Hors Russie, les anciennes républiques soviétiques ont reçu des aménagements importants: le barrage d'Inguri, en Georgie, de 1961 à 1978, Minguetchaour en Azerbaïdjan de 1953 à 2000, au Kirghizistan: Toktogul en 1976 et Kurpsai de 1981 à 1982, au Tadjikistan, le barrage de Nurek de 1961 à 1988, au Kazakhstan: Bukhtarma de 1960 à 1965.


Situation des principales centrales hydroélectriques de RUSSIE

carte_Russie.jpg

 
en   construction

Date de création : 24/08/2009 . 11:36
Dernière modification : 27/11/2011 . 17:26
Catégorie : Russie
Page lue 2843 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 65 membres


Connectés :

( personne )
Webmaster - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^