Sommaire
Technologie
Bibliothèque
Ouvrages, France & Monde
Bassins de production
D à E

                                                                                                         
Retour choix alphabet
D      E
Débit d’attrait : débit d’eau permettant d’attirer les poissons vers les ouvrages de franchissement des barrages.
 
Débit nominal :  ou d’équipement, débit  maximum que peut transiter un canal, une conduite, dans des conditions normales.
 
 
Débit réservé : débit d’eau minimum restitué en permanence dans le lit naturel de la rivière, à l’aval du barrage.
DSC_999.jpg
 

Déchargeur : pour protéger la conduite forcée des coups de bélier avec fermeture rapide du distributeur, s’ouvre et laisse échapper le débit, cet organe peut être accompagné d’un reniflard.
Dans les centrales de basse chute, ouvrage annexe de la chambre d'eau équipé de vannes, il permet le transfert du débit vers l'aval en cas d’arrêt d’un ou plusieurs groupes, certains rotors de groupes bulbes sont capables d’assurer le même rôle en orientant leurs pales en drapeau (parallèle au flux d’eau).

ci-contre: cette chambre d'eau est équipée d'un déversoir (à gauche) et de trois déchargeurs (au centre).

Salon.jpg
Déflecteur : permet l’arrêt rapide des turbines Pelton. Manœuvré rapidement le déflecteur vient mordre le bord du jet d’eau de l’injecteur et provoque sa déviation hors de portée des augets de la roue. deflecteur.jpg
Dégrilleur : machine automatique, ou semi automatique, utilisée pour retirer les matériaux qui obstruent les grilles.
DSC_753.jpg
 
Délestage : opération automatique, ou manuelle, consistant à couper l’alimentation de certains utilisateurs en cas de surcharge du réseau général afin d’éviter son effondrement et la panne générale. C’est le contrôle de la fréquence qui détermine la nécessité des délestages, ceux-ci sont activés par tranches à partir d’une fréquence de 49 Hz et jusqu’à 47,5 Hz. Chaque organisme responsable de la conduite d’une zone du réseau interconnecté européen est tenu de mettre en place un tel plan de délestage.
(dernière grande panne : le 4 novembre 2006, a affecté 15 millions de clients en Europe de l’ouest).


Turbine DERIAZ (également nommée turbine en diagonale) :Turbine à réaction inventée en 1956 par le constructeur suisse Paul Deriaz, elle s'apparente à une roue Francis par son fonctionnement et à une roue Kaplan dans sa conception, avec un moyeu conique et des aubes plus larges (le moyeu d'une roue Kaplan est cylindrique).

Ces particularités lui confèrent une grande adaptabilité à une variation de la hauteur de chute.

La plage de fonctionnement est comprise entre 20m et 100m
. 
Deriaz_turbine.jpg
 
Dessablage : bassin de dessablage d’une prise d’eau en rivière torrentielle, placé en début du canal d’amenée, il retient l’essentiel des sables et graviers charriés par l’eau.

 
Déversoir : sur un barrage, il permet l’évacuation des crues.
A l’extrémité d’un canal d’amenée il assure la mise au repos du flux d’eau en cas d’arrêt du turbinage.


ci-dessous: déversoir avec crête déversante
DSC_1105.jpg
 
ci-dessous: déversoir par puits vertical
DSC_0508.jpg
Diffuseur : voir aspirateur.  Aspirateur.jpg
 
Directrices : sur les turbines à alimentation radiale, volets mobiles actionnés par le cercle de vannage, permettent le réglage de la puissance. directrices.jpg
 

Dispatching : service qui conduit, en temps réel, les moyens de production et de transport.
 
Distributeur : dans les turbines à alimentation radiale, ensemble constitué des directrices et du cercle de vannage. Dans la turbine Pelton, il s’agit de l’injecteur.
 
Dos-à-dos (ou back to back): dans les STEP équipées de groupes binaires: lancement d'un groupe en pompage en utilisant pour son alimentation électrique un autre groupe fonctionnant en turbinage. Les deux groupes montent en vitesse ensemble, jusqu'à la vitesse nominale, le groupe pompe est alors "accroché" au réseau et mis en charge.




                                                                                                                   Retour Choix
E
 
Eclusée : définit les réservoirs dont le volume utile (turbinable) se reconstitue au niveau de la journée ou de la semaine.
  
Ecluses : sur les voies navigables, ouvrages aménagés
entre deux plans d’eau de niveaux différents pour permettre
le passage des bateaux.
ecluse.jpg
 
Ecrêteur de crues : rôle d’un ouvrage chargé d’atténuer les crues à son aval .
 
Energies renouvelables : le terme regroupe les sources d’énergie qui ne génèrent aucun déficit terrestre.
 
Energie stockable : énergie potentielle pouvant être conservée dans les lacs de retenue, on l’exprime en GWh ou en TWh.
 
Entrefer : espace qui sépare le stator d’une machine tournante et le cylindre de révolution du rotor.
 
Equivolume : le fonctionnement à équivolume désigne le mode d’exploitation d’une chaîne d’usines placées en cascade sur un canal, ou une succession de canaux, et qui consiste à maintenir des volumes d’eau constants dans ces canaux, quel que soit le débit transité. Cela sous-entend un fonctionnement synchronisé  de ces usines.
 
 
Evacuateur de crues: organe de sûreté intégré au barrage, ou à proximité. Il permet d’évacuer les apports d’eau au delà de la côte maximum. Grandval3.jpg
 
Excitatrice : génératrice de courant continu, montée en bout d’arbre et fournissant l’alimentation des bobines inductrices de l’alternateur.
excitatrice.jpg


Exhaure : dans un barrage, galerie de recueillement et d’évacuation des fuites.






                                                                                                                   Retour Choix











Date de création : 31/01/2009 . 10:13
Dernière modification : 25/07/2012 . 16:48
Catégorie :
Page lue 11114 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 91 membres


Connectés :

( personne )
Webmaster - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^